Brassac-les-Mines

logo du site
  • Brassac-les-Mines
  • Brassac-les-Mines
  • Brassac-les-Mines

Accueil du site > Environnement > Le Frelon asiatique

Le Frelon asiatique

Le frelon asiatique a débarqué en France il y a plusieurs années et n’a aucun prédateur naturel. Non seulement sa piqûre est dangereuse pour l’homme, mais la présence de ce frelon, qui se nourrit d’autres insectes, notamment les abeilles, est susceptible d’entraîner des dégâts importants sur la biodiversité locale.
En étudiant le cycle de vie du frelon asiatique, on s’aperçoit que nous pouvons agir très utilement et individuellement contre le fléau.
Les nids construits dans l’année se vident de leurs habitants en hiver. En effet, l’ensemble des ouvrières et des mâles ne passent pas l’hiver et meurent. Seules les reines et jeunes reines se camouflent dans les arbres creux, sous des tas de feuilles, dans des trous de murs, etc…
La lutte contre le frelon asiatique vise essentiellement :
à piéger les femelles fondatrices (celles qui vont reconstruire ailleurs un autre nid) pendant leurs périodes de forte circulation ;
à éviter de piéger trop d’autres insectes utiles, en particulier les abeilles.
Elles n’en sortent que courant février et recommencent à s’alimenter.

C’est à ce moment que nous pouvons agir, en disposant dans nos jardins et sur nos balcons, des pièges pour attraper ces futures fondatrices de nids.
1 reine = 2 000 à 3 000 individus…

Pour fabriquer ces pièges, il suffit de récupérer des bouteilles plastique d’eau minérale, de percer trois trous, puis de verser à l’intérieur 10 centimètres d’un mélange composé de 1/3 de bière brune, 1/3 de vin blanc (pour repousser les abeilles) et de 1/3 de sirop de cassis. Ces pièges sont à laisser en place de la mi-février à fin avril.

Exemple de piège :

Exemple-piège

Afin de piéger sélectivement le frelon asiatique, ne mettez vos pièges en place que pendant deux périodes bien précises, afin d’éviter que trop d’insectes autres que des frelons asiatiques ne soient piégés :

  • du 1er février au 15 avril, période où le frelon asiatique sort d’hibernation ;
  • et du 15 octobre à la fin novembre.
  • Placez un ou plusieurs pièges, selon la taille de votre jardin.
  • Placez les pièges en hauteur, par exemple dans un arbre.
  • Placez-les en dehors des endroits assidûment fréquentés : terrasse, entrée de la maison, terrain de jeux des enfants…

Changez la mixture de temps en temps et surtout brûlez les occupants car ils ne sont pas toujours morts, sortis du piège, ils peuvent se réveiller et repartir.

Si votre piège se remplit de nombreux frelons, il y a sans doute un nid près de chez vous :

Ne vous aventurez en aucun cas à le rechercher, encore moins à tenter de le détruire, le danger de se faire piquer est trop grand : une seule piqûre peut entraîner un grave choc anaphylactique chez une personne allergique.
Informez les référents désignés sur la commune, qui se chargeront de prévenir les professionnels formés et équipés pour la destruction des nids :

  • VIALLARD Jean, 8 rue des graves. Jean.viallard63@orange.fr / 06.41.31.25.29 / 04.73.54.39.55
  • DAILLOUX Gilles, 6 rue Henri Pourrat. gdailloux@gmail.com / 06.71.56.79.99


Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP